Les Corsaires de la grande Mer

“Yo yo, Yaooo, a pirate’s life for me !”

En Novembre dernier (oui, on laisse mariner les bonnes choses), quatre redoutables pirates sont partis à l’Aventure sur la grande Belegaer, à la recherche du Mur Invisible Perdu de la Fontaine de Jouvence du coffre de l’Ile maudite du Black Pearl. Et comme il faut au moins TROIS films pour raconter tout ça, voici le dernier article sur notre ballade, le premier ayant été réalisé par Epi Jones et Barbaza (pardon), et se trouvant ici. Le second, raconté par Yao Sparrow, relate notre périple en hors-map jusqu’au bout du monde (et au delà), et se trouve ici. Je conclue un peu tard, je l’avoue, cette trilogie pour vous présenter les tenues portées par Yao et moi (Pruna Dalma) !

Et, une fois n’est pas coutume, honneur aux messieurs !

Et il me faut bien avouer que la tenue de Yao m’a causé pas mal de problèmes, tant il n’est pas évident de faire une tenue de “pirate” sur Lotro (Surtout que Epi avait déjà présenté un très beau Jack Sparrow quelques temps plus tôt). Du coup, j’ai voulu faire différent, en m’inspirant un peu de Barbossa, une tenue de bonne qualité et un poil excentrique, mais complètement mitée et abîmée par le sel et le temps.

Je suis tout de même partie d’une base pas très originale mais qui marche, avec le Linham de cérémonie, que j’ai acheté chez Lalia mais qui se loot également chez Papy Saroumane. Je l’ai associé avec les jambières de cambi d’Harndirion, et le rendu n’est pas trop mal je trouve, ça donne une certaine prestance au mannequin -qui devait être un béornide bien musclé bien poilu, et qui s’est retrouvé en simple homme barbu, grr :p- tout en conservant l’aspect pouilleux de tout bon pirate qui se respecte, comme en témoignent les tâches suspectes sur le bas des jambières…

Pour les accessoires, du tout simple ! Après avoir insisté sur des tons clairs avec le pêche, je voulais assombrir un peu tout ça avec du marron / cuir, et rien n’est mieux que les fringues du Pays de Dun pour ça ! Dit-elle en réalisant que ses protèges-poignets viennent de l’épique dans les Landes Farouches. Bref ! Les bottes sont aisément remplaçables, j’avais même initialement choisi les bottes de diseuse de bonne aventure que j’utilise un article sur deux 😀 ainsi que les gants qu’on loot également dans les instances Isengard.

Parlons du chapeau ! Ah, porter un chapeau, c’est tout un art ! Je voulais vraiment un chapeau de pirate, mais j’ai du me rendre à l’évidence et faire avec ce que j’avais, c’est à dire un chapeau de mousquetaire… Des deux chapeaux à larges bords de Lotro, celui-ci était le plus adéquat j’ai trouvé, beaucoup plus extravagant et moins féminin aussi (c’était important).

Avec le temps qui a passé, je réalise que je ne suis pas fan de mon choix d’épaulières de l’époque, et j’en viens à me demander pourquoi diantre ai-je choisi ces machins-là. Peut-être que le rendu était plus sympa sur un béor, aucune idée… Je voulais quelque chose qui fasse “drapé”, et s’associe avec la sublissime cape déchirée de pirate qui est vraiment vraiment sympa. Un vrai Seigneur des Pirates !

Passons à ma tenue féminine, dont je suis vraiment plus fière héhé.

Là aussi, j’ai été pioché dan un mix Isengard-Harndirion, en associant les jambières nouées qu’on obtient dans une des instances de la zone et le plastron du set chasseur. J’ai tout teint en noir et là, miracle, on dirait vraiment qu’on porte une pièce d’un seul bloc. La teinture rend exactement pareil, et le “corset” du plastron délimite à merveille les deux, en laissant apparaître les petites sacoches qui vont bien, parfait pour stocker des petites piécettes (ou des médaillons espagnols, au choix).

Il n’y a pas beaucoup de torses qui laissent les bras nus, et ici c’était plutôt intéressant d’avoir les bras libres (on bronze un peu quand même !). J’ai réutilisé les mêmes gants choisis pour la tenue de Yao, parce que… parce que. Et oui !

Concernant les accessoires, j’ai fait trèès soft, car je voulais vraiment créer une tenue simple et légère, et profiter des nombreux intérêts des mannequins béornides par rapport aux humains. Et c’est là qu’intervient le cache-œil de pirate ! En choisissant une coiffure asymétrique avec le crâne rasé, et en ajoutant en plus le tatouage parfait, on obtient un visage assez sauvage, qui ne demandait ni chapeau ni épaulières.

Avec le recul c’est vraiment une tenue très simple, qui pourrait aussi bien être portée par un brigand.

Et voilà, la conclusion d’un après-midi épique à truander sur la Belegaer. Je vous ai mis également tout plein de screens, parce qu’on s’est follement amusé 🙂

Piratement vôtre,

~ Prunaprismia

Quand on a besoin de sous…

Yao porte :

  • Tête : Chapeau fantaisie à plumes – Lotro Store.
  • Épaules : Épaulières de la sentinelle inflexible  – Set sentinelle de Barad Guldur auprès du pnj “classique” du camp d’escarmouches.
  • Torse : Linhàm – Loot dans une des instances Isengard // Marché de Lalia.
  • Jambières : Secret inférieur des jambières de l’Ouest – Set cambrioleur auprès de l’intendant des novices à Harndirion (Enedwaith).
  • Mains : Manchette d’ouvrier du Pays de Dun – Récompense de la série de quêtes de la carte de Gléowine dans les Landes Farouches.
  • Pieds : Bottes en cuir de trappeur – Récompense de quêtes au Pays de Dun // Marché de Lalia.
  • Dos : Cape de marin récupérée – Trésor de l’Auberge Abandonnée auprès du pnj “classique” du camp d’escarmouches.

Pruna porte :

  • Tête : Bandeau noir de corsaire – Récompense de l’évent “un conte de marins naufragés” // Lotro Store // Marché de Lalia.
  • Torse : Flèche inférieure du plastron de l’Ouest – Set chasseur auprès de l’intendant des novices à Harndirion (Enedwaith).
  • Jambières : Tavol-Socas – Loot dans une des instances Isengard // Marché de Lalia.
  • Mains : Manchette d’ouvrier du Pays de Dun – Récompense de la série de quêtes de la carte de Gléowine dans les Landes Farouches.
  • Pieds : Flèche inférieure des bottes de l’Ouest – Set chasseur auprès de l’intendant des novices à Harndirion (Enedwaith).

Pour les armes, on trouve plusieurs “sabres” qui peuvent faire l’affaire. J’ai utilisé ici la “Lame barbelée de Rhûn” qu’on échange à Minas Tirith auprès d’une d’une des trois factions il me semble, ou bien du pnj de réput lambda. On peut aussi utiliser celle qu’on obtient avec les quêtes de Bingo Bophin, à Harwick.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2 thoughts on “Les Corsaires de la grande Mer

  • Tu es un peu dure avec toi dis donc :p
    Elles sont très réussies toutes les deux. Et perso je trouve que les épaulières que tu as choisi pour Yao sont une super idée, elle me font penser à un coquillage, et j’imagine déjà l’histoire de ce pirate qui a trouvé lors d’un naufrage sur une île cette coquille vide utile pour faire un bout d’armure.

  • Moi qui ne suis pas trop déguisements d’ordinaire, j’ai adoré cette tenue ! Elle n’a d’ailleurs pas changée sur mon Capichef depuis cette escapade pirate au large de Dol !

    Merci encore pour le costume 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :