L’éveil des Belles au bois : le Printemps #2

Un remake ! Comme tous les bons films hihi (ou pas). Il faut dire que je n’étais pas satisfaite à 100% de mon elfe printanière présentée ici, aussi avais-je depuis longtemps décidé d’en refaire une à l’occasion. Et évidemment, l’occasion ne s’est pas présentée de sitôt, jusqu’à ce que je tombe sous le charme (comme tout le monde je crois :D) de l’Ithilien du Nord et de ses vallées fleuries. Quel meilleur endroit pour représenter le printemps ? J’avais songé initialement à re-screener dans la Clairière Blanche, mais bon, j’avais aussi envie de faire un article en Ithilien, donc autant faire d’une pierre deux coups (surtout que l’inspiration n’est pas vraiment au top en ce moment, vous l’aurez peut-être remarqué, et je m’en excuse auprès de ceux qui le souhaitent :p).

Et décidément, c’est l’article de tous les projets, puisque j’avais également depuis longtemps envie de me servir de la magnifique cape de la mer d’été obtenue au dernier festival d’été (cqfd) ! Cette cape au dégradé magnifique n’est pas évidente à assortir, et j’avais peur de faire une pâle copie de la tenue d’Epi.

Et c’est en traînant de désespoir à l’HV une nuit que j’ai vu ce qui allait être un de mes plus gros coup de poker hehe (oui parce que je suis tout de même consciente que ma tenue est du genre ça passe ou ça casse), à savoir les deux robes en soie de splendeur dorée, qu’on peut trouver  l’événement anniversaire.

Un mot sur ces deux robes ! Une par sexe, visiblement, vu qu’elles sont légèrement différentes au niveau de la poitrine, mais elles peuvent êtres très bien portées toutes les deux. Ce ne sont pas des robes “robes”, on peut mettre des gants avec, ainsi que des chaussures, et ça, c’est plutôt bien. MAIS, les couleurs sont plutôt… criardes ? J’ai toujours dit “horribles” :p mais bon, il faut savoir prendre des risques, et j’ai eu envie de me servir d’une de ces pièce trèèèès originale.

Et puis, avec le bleu océan présent sur la robe, j’avais déjà dans l’idée de l’assortir avec la cape de la mer d’été, en jouant sur le bleu justement. J’ai teint la robe en lavande, histoire d’avoir une note de couleur un peu plus tendre (enfin, qui ne fait pas saigner les yeux autant que le bleu et le doré flashy du reste), et de rappeler le printemps, le renouveau, la joie, la chaleur, le rhume des foins, tout ça…

lotroclient 2016-12-12 19-02-00-95
“Merci ! De ne pas trop me lancer de fruits pourris !”

J’ai très longuement hésité sur la couleur à donner à la cape, mais j’ai préféré joué le tout pour le tout en misant sur la luminosité de l’ensemble, et contrebalancer le saignement des yeux plus tard avec les accessoires 😀 Comme je suis gentille !

Il me fallait donc du doux ! Du tendre, de la guimauve, et surtout, des fleurs ! J’ai donc repris la couronne de fleurs utilisée dans la première version de la tenue, qui ma foi rend très bien ici, et rappelle un peu le thème de l’article quand même (des fois c’est bien hehe). En plus, le blanc/doré de la couronne s’assortit avec celui de la robe, et le lavande complète le tout.

Il ne manquait plus que des épaulières ! Ah oui, parce que j’avais décidé que mon elfette irait pieds et mains nus courir dans les champs fleuris -et non, ce n’est pas de la flemme, mais un choix ARTISTIQUE- histoire de faire encore plus printemps/nymphe/folle etc… Et puis, il faut savoir s’arrêter des fois, et là je trouvais que la tenue était suffisamment chargée pour rajouter encore une pièce qui, de toutes manières, ne se verrait quasiment pas à cause de la forme de la robe. Et là, j’avoue avoir quand même fait le choix de la fantaisie maiiiis c’est pour la bonne cause !

Et la bonne cause, c’est l’achat de l’Ithilien hehe ! Sans faire mon agence de voyage encore une fois, je conseille vraiment cette région. Bref, j’ai choisi comme épaulières celles que l’on échange contre des fleurs auprès du pnj “herboriste” dans l’Ithilien, qui font partie de la tenue de renard. Ces épaulières sont certes magnifaîques, mais bon je reconnais qu’on ne peut pas les sortir dans toutes les occasions. Néanmoins, ici elles liaient vraiment la cape à la robe, et ajoutaient la touche de verdure qui manquait un peu à ma tenue. De plus, comment ne pas craquer sur tous les petits détails de cette pièce ? Les feuilles et les fleurs en relief, les dorures… J’adore.

Donc voilà, une variante de ma première tenue sur le Printemps ! N’hésitez pas à me confier votre préférence, et si jamais vous détestez cette tenue encore plus que la précédente, je comprendrais aussi hihi, j’avoue que je n’en suis encore pas vraiment satisfaite (faut croire que le Printemps, c’est pas mon truc) !

Hobbitement vôtre,

~ Prunaprismia


  • Tête : Couronne de fleurs fraîchement cueillies – Récompense de la foire des fermiers.
  • Épaules : Houppelande des terres sauvages de l’Ithilien du Nord – Pnj “herboriste” en Ithilien du Nord.
  • Torse : Robe en soie de splendeur dorée – récompense de l’événement anniversaire.
  • Dos : Cape de la mer d’été – Récompense du festival d’été.

 Je rajoute quelques lignes de blabla inutiles parce que ma tenue est vraiment trop vide et que ça me gène visuellement et psychologiquement. Et je suis tout à fait saine d’esprit, n’est pas mon préssieux, mon tréssor ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 thoughts on “L’éveil des Belles au bois : le Printemps #2

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :