Fêter une vie simple #2

J’avais présenté il y a quelques temps un article composé de quatre tenues “simples”, pour la vie de tous les jours et pour les hobbits. Mais bon, il n’y a pas que les hobbits qui ont le droit de traîner en ville sans partir à l’aventure non mais ! Et comme la plupart des joueurs sont des humains… Voici donc la suite de ce thème version “grands” !

C’est vrai que j’ai une tendance naturelle à l’armure de combat ou à la tenue de rôdeur, et je réalise en regardant les magnifiques tenues “casual” des autres personnes (je pense notamment à Mme Houppelande qui est juste parfaite) que ce n’est vraiment pas -à tord- mon domaine de prédilection.

lotroclient-2016-09-16-17-20-50-19
(non, ne regardez pas le carrelage en détail)

Qu’à cela ne tienne ! Voici donc quatre tenues “humaines”, simples et décontractées :

L’ouvrier bourru :

Une tenue traditionnelle de cow-boy ! Ou presque, disons que j’avais envie de faire quelque chose d’assez “solide” et résistant, pour travailler dans les champs, ou bien construire des routes (la rocade de Bree est prévue pour 1425 C.C).

Je suis partie d’une base classique torse + jambières, en essayant de choisir des pièces aussi “réelles” que possible. On loot dans les instances Isengard de très jolies armures, et j’ai équipé l’une d’elles, qui a un rendu vraiment très chemisesque (chut). Le rouge ne se teint pas, mais la petite sangle sur le torse et les manches retroussées en font vraiment une pièce très sympa et très commune au final.

Pour accompagner, j’ai cherché désespérément un pantalon avec effet “jean”, mais très souvent lorsque l’on teint un objet en bleu (acier et ered luin sont les meilleurs couleurs pour tenter ce rendu), c’est relativement souvent flashy. Je me suis rabattue sur les fameuses jambières “sous-vêtements”, qui ont un rendu invisible chez les personnages féminins. Sur les hommes, cela donne un pantalon très clair voir même délavé, ce qui permet un effet “jean” plutôt réussi je trouve (en prime, j’adore les petites coutures). Il me semble tout de même que le skin de ces jambières est commun, à vérifier.

Ayant une tenue assez classique, j’ai eu envie de choisir des bottes un poil plus originales, tout en conservant la super forme-qui-va-bien des bottes montantes du pays de Dun que j’utilise tout le temps. Et ce skin, c’est celui des bottes de cambrioleur d’Erebor ! On dirait vraiment des grosses chaussures de sécurité, et le mélange des couleurs en font vraiment une pièce intéressante à assortir.

Pour casser le côté “trop propre” de la tenue, j’ai fait porter à mon pauvre cantonnier des épaulières que je n’apprécie pas vraiment, mais qui collent plutôt bien au thème et qui allaient très bien avec la tenue (sur les personnages féminins ça fait un dos étrange). On dirait presque une vieille cagoule baissée, au tissu mille fois reprisé et jamais lavé !

Pour finir cette panoplie, comment passer à côté de la fameuse pelle du camp d’escarmouches (utile tout autant pour aplanir un dos d’âne en plein milieu de Bree que pour enterrer des preuves (je dis ça je dis rien)…) ? Surtout qu’un homme bourru-viril-poilu-Thorin ne porte pas de gants, pour quoi faire ?

  • Épaules : Spallières de combat puissantes d’Eomer – Craft de guilde tailleur de niveau Estemnet.
  • Torse : Arth-Crus – Loot instances Isengard / Marché de Lalia.
  • Jambières : Jambières exemplaires du soleil de l’Anorien – Récompense auprès du pnj des maçons à Minas Tirith (si ce n’est lui, c’est donc son frère).
  • Pieds : Bottes du poignard d’Erebor – Set cambrioleur d’Erebor auprès du pnj “armures intermédiaires” du camp d’escarmouches.

La “pelle à long manche” se trouve au pnj “ornementations” au camp d’escarmouches. J’ai également volontairement fait l’impasse sur un chapeau, pour la très bonne raison que I <3 les cheveux des béornides.


La Madame au chapeau :

Une de mes tenues favorites ! Conçue il y a fort fort longtemps et remise au goût du jour (enfin surtout au mien^^). 100% classique pour le coup, une tenue parfaite pour marcher en ville et aller faire des emplettes tout en restant un minimum distinguée (quand même hein).

Je suis partie d’une robe que j’adore, celle de la foire des fermiers. Je la trouve vraiment très sympathique, la forme est originale et casse le côté “Barbie” de la taille parfaite des humaines. En plus elle possède un petit tablier, le mélange de couleurs qui va bien, le corsage intelligemment décolleté bref, que du bon ! Comme j’ai des actions chez vert-olive, j’ai décidé de partir dans ces tons là (et elles rapportent, si vous voulez tout savoir).

Je me souviens que la 1ère version de cette tenue comprenait une cape du Store aux tons un peu elfiques, mais que j’avais associée à l’écharpe de Yule pour faire plus humain justement. Néanmoins, la sublime cape de Nàrië du festival d’été 2015 m’a fait changer d’avis. Comme le torse du même festival, je n’avais jamais trop porté cette cape, mais le marron collait bien avec la robe, et la teinture que j’ai utilisé rappelle le vert très foncé présent sur la robe et qui ne se colore pas.

Pour lier le cape et la robe, j’ai sorti des vieilles, mais alors très vieilles épaulières de mes coffres. Vous savez combien j’adore le set de la compagnie grise (haha), mais il y a mieux ! La panoplie de rôdeur des bois ! Qu’on obtient dans l’épique également, et dont il faut A TOUT PRIX changer la couleur pour ne pas être lapidé en place publique. Je suis méchante, surtout que les épaulières de ce set d’ornementation sont très jolies. J’aime particulièrement la petite bande verte qui ne se teint pas, mais rappelle le vert de la robe.

Plutôt satisfaite du résultat (il faut bien se congratuler de temps en temps), j’ai accessoirisé ma tenue avec un très beau chapeau disponible au Store. J’aime beaucoup le diamètre de folie de ce chapeau, ainsi que le fait que les plumes se teignent d’une couleur différente, ce qui m’a permis pour le coup d’accorder complètement le chapeau aux tons bruns-vert de la tenue. Si vous êtes allergique au Store, le chapeau de fermière sophistiquée qu’on obtient à la foire des fermiers peut tout aussi bien convenir (mais dépensez des points Turbine, dépensez…).

Et pour finir, j’ai utilisé le petit panier de pommes qu’on obtient au festival des Moissines (qui donne une petite touche de couleur non négligeable), panier dont les pommes changent de taille suivant la taille du personnage…

  • Tête : Chapeau fantaisie à plume – Lotro Store.
  • Épaules : Bandelette de rôdeur usée – Récompense de l’épique au pays de Dun.
  • Torse : Robe de fermière sophistiquée – Récompense de la foire des fermiers.
  • Dos : Cape de Nàrië – Récompense du festival d’Été.

Le “panier de pommes” s’obtient lors du festival des Moissines (avec le génialissime trou de  hobbit hanté).


Le coup de cœur :

Aaah… la seconde tenue fétiche de ma petite capitaine flaiblarde (la mort de qui-vous-savez l’a anéantie) quand elle enlève son armure du Gondor bien sûr 😉

Là encore, une tenue tellement simple que je ne vais pas m’attarder longtemps dessus ! Mais je la trouve très jolie, classique sans être trop habillée, bref, la tenue qui ne part jamais de celles sauvegardées hihi.

J’avais déjà parlé de la magnifique robe de l’Automne Anorien qui révolutionne les silhouettes des femmes (Barbie, tout ça…), et propose un style de robe totalement différent, j’espère sincèrement qu’on retrouvera ce type de robe dans un festival avec un motif différent (si jamais ça ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd… Pitiéééé des rooobes) ! Très peu d’accessoires pour cette tenue, je la voulais vraiment très simple, j’ai simplement ajouté les épaulières à plumes d’Harndirion -qui sont géniales, elles encadrent superbement bien le décolleté de la robe et tombent dans le dos- j’adore- rappelant par le petit liseré bleu la couleur profonde de la robe.

Pour égayer un peu le tout (quand même), j’ai terminé avec la couronne de fleurs fraîchement cueillies de la foire des fermiers, en reprenant encore la touche de bleu ered luin. Je ne suis pas une grand fan de cette teinture, mais là, c’est très agréable à regarder, et ça change un peu, je trouve.

Et voilà, une tenue de fille qui n’en fait pas des tonnes (aller donc faire porter une robe d’elfe à une soldate mal lunée…), simple et pourtant élégante (je ne suis pas objective, J’ADORE cet ensemble :p) !

  • Tête : Couronne de fleurs fraîchement cueillies – Récompense de la foire des fermiers.
  • Épaules : Flèche inférieure des spallières de l’ouest – Set chasseur auprès de l’intendant des novices à Harndirion (Enedwaith).
  • Torse : Robe de l’Automne Anorien – Récompense du festival des Moissines.

Rien dans les mains, rien sur le dos, tout est dans les épaules (au nom diablement compliqué d’ailleurs) !


Je suis riche et je le montre :

Et ouais ! J’avais envie de finir avec une bonne tenue pour un personnage de haut rang bien à l’aise avec ses sous, un peu à l’image du maire de Yule (qu’il ne faut pas aider, bouuuh), et de jouer avec le côté fourrure que j’aime et dont j’abuse, je l’avoue.

Lorsque l’on fait Yule, on a le choix entre deux quêtes au résultat différent (que l’on peut refaire chaque année, donc pas de panique) qui donnent toutes deux des vêtements très sympathiques (même si il faut être patient si on décide d’avoir grand cœur ;)) et de riche facture.

DONC, après avoir patienté un mois en stressant devant ma boîte aux lettres, j’ai reçu deux très belles robes de Yule, dont celle pour homme que j’ai utilisé ici. C’est vraiment une pièce magnifique, aux dorures très travaillées et à l’aspect velours qui en fait une robe parfaite pour un dignitaire pas humble pour un sous. Pour rester dans cette idée et comme FOURRUUURE, j’ai repris mes habituelles épaulières de craft Ouestfolde, tellement impressionnantes sur la carrure d’un homme. De plus, avec le pêche de la Comté, j’ai pu retrouver sur les plaques la même couleur que les dorures de la robe (les nouvelles teintures, c’est la vie).

lotroclient-2016-09-16-17-09-58-05
“Ah mon dieu des pauvres !”

Evidemment, il me fallait utiliser le haut de forme venant de Yule également. Non seulement il est pile poil dans le thème, mais sa hauteur casse un peu le volume des épaules (rendu énorme avec les épaulières). L’accessoire parfait pour habiller une grosse tête en somme.

Pour accessoiriser tout ça, j’ai pris des bottes venant des quêtes du pays de Dun plutôt originales, dont je ne m’étais absolument jamais servi avant. Je trouve qu’elles font très bottines à boutons, et ça collait pas trop mal avec l’idée de mon vieux bourgeois éternellement endimanché ! Je me suis fait plaisir avec les gants blancs, gros cliché je l’avoue, mais bon, autant pousser la plaisanterie jusqu’au bout 🙂 Enfin, j’ai fini ma tenue avec la sacoche de l’évent de chasse au trésor enfoui, qui, détail amusant ou pas, ne prend plus du tout la teinture depuis quelques temps. Je soupçonne un bug, mais c’est un peu pénible (surtout quand on l’avait en pleiiin de couleurs différentes). Ici, la couleur de base se marie toutefois avec l’ensemble.

  • Tête : Chapeau du festival extravagant – Récompense du festival de Yule (quête : “aider les riches”).
  • Épaules : Spallières de combat puissantes de Calenard – Craft ferronier de niveau Ouestfolde.
  • Torse : Robe de remerciements trompe-froid – Récompense du festival de Yule (quête : “aider les pauvres”).
  • Gants : Moufles de l’hiver menaçant – Certainement une récompense de quête (dans les Monts Brumeux peut-être, mais le skin est courant).
  • Pieds : Bottes cloutées de veilleur du marais de Dun – Récompense de quêtes au pays de Dun.
  • Dos : Sacoche de chasseur de trésors – Récompense de l’évent “Chasse au trésor enfoui”.

Vous pouvez tout à fait remplacer la sacoche par une cape, ça accentuera encore plus le côté riche et noble de la tenue.


 

Et voilà qui clôture ce looooong article (je ne pensais pas écrire autant, mille pardons), vous êtes saoulés ? Imaginez-donc ce que c’est que d’être dans ma tête ! J’espère quand même que ces tenues plus “casual” vont auront plu, et peut-être même donné des idées 🙂 A bientôt pour une autre tartine de blabla bien épais et généreux !

Hobbitement vôtre,

~ Prunaprismia

Ce diaporama nécessite JavaScript.

0 thoughts on “Fêter une vie simple #2

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :