Le marchand de Dale

Une nouvelle tenue pour nain ! Une plus classique cette fois-ci, j’avais envie de montrer un autre aspect de ces chers barbus. En crapahutant dans “l’autre Dale“, j’ai imaginé comment cette ville atypique aurait pu être si nous avions l’occasion de la voir à un autre moment de son histoire.

Comme dans les films, j’ai pensé aux rues animées, pleines de marchands de tous endroits, et notamment d’Erebor ! Mon marchand nain était né. J’ai imaginé un nain plutôt joyeux, affable, amusant les habitants de Dale et les émerveillant avec ses objets fabriqués sous la Montagne. Bien sûr, on pourrait très bien faire venir ce marchand d’Ered Luin, et le présenter sur les étals de Bree, maiiiis j’avais une envie irrépressible de screener dans Dale 🙂 Cette instance est tellement belle, je ne peux qu’espérer qu’on puisse y accéder en “vrai” un jour !

Pour changer, la première pièce qui m’est venue en tête pour créer mon marchand a été un pet (non, pas ceux-là) cosmétique. En effet, au tout dernier épisode de la balade de Bingo Bophin (snif), l’ami Bert nous propose en compagnon son aimable cheval, chargé de tout plein d’objets, qui a vraiment un rendu de colporteur. En plus, le cheval devient poney sur un nain, et tout le monde sait que les poneys sont bien plus craquants que les chevaux ! Avec leurs grosses pattes et leur gros derrière, à tomber !

Dans la lignée du marchand ambulant, j’ai voulu utiliser également le sac à dos de Bert Barteleur, qui ressemble au set de cuisinier qu’on achète au Store, mais en plus fourni (et plus gratuit surtout). Je réalise maintenant que c’est vraiment une tenue toute simple, enrichie essentiellement par les accessoires tels que le pet ou le sac à dos, sans eux, bin… (mais je n’incite pas à faire Bingo, non) Si ?

Passons à la tenue ! J’avais déjà une petite idée de ce que je souhaitais faire porter à mon nain, et je me suis dirigée tout droit vers le camp d’escarmouches le plus proche. Le pnj d’ornementations propose toutes sortes de vêtements, mais il m’arrive très rarement -je le reconnais- de choisir des pièces non sorties d’un set d’instance. Pourtant, on y trouve des ensembles tunique-pantalon très sympathiques, et même des pièces pour le torse uniquement, ce que j’ai pris ici. La tunique d’artisan chaumeur m’a bien plu par son aspect usé mais solide, on imagine assez bien que cette tunique a vu passer plusieurs saisons, mais que sa confection de qualité lui permet de tenir le coup.

Malheureusement, cette tunique ne permet pas de porter de gants, tant pis ! Après tout, un marchand avec des gants, ça paraîtrait suspect (le plan vigi-variag est toujours en place dans l’est !)…

lotroclient 2016-08-27 23-08-19-30
“Hohohoho le plan vigi-variag !”

Pour l’accompagner, je suis encore une fois restée fidèle à mon cher Bingo, en réutilisant son pantalon, qui est simple, bien coupé, et qui sent la tourte (c’est vrai, portez-le donc pour voir !). On dirait tantôt un pantalon tantôt en toile, tantôt un jean, tout dépend de la couleur dont on le teint, et ça, c’est plutôt sympa. L’inconvénient de cette pièce, c’est qu’il faut mettre des chaussures basses, sans quoi ça fait trèèès vilain. L’inconvénient pour moi, c’est que les chaussures basses, je déteste, je trouve qu’elles se ressemblent absolument toutes et font de grosses chevilles (même si certaines races ont déjà de grosses chevilles au naturel, chuut je n’ai rien dit).

J’ai honteusement choisi la première paire abordable que j’ai trouvé à l’HV, qui par un heureux hasard sont plutôt des chaussures sympathiques en fait, avec un petit côté abîmé qui correspond bien au mode de vie d’un vendeur qui arpente les chemins.

Pour les épaulières, j’ai longuement hésité… J’ai fait une version sans, une version avec, mais je trouve qu’elles sont tellement jolies qu’on pardonne presque le fait qu’elles ne vont pas du tout à un nain hehe (c’est en effet dommage de devoir planquer la barbe). J’ai choisi les épaulières légères du set Annuminas -en version teignable- qui s’harmonisent plutôt bien avec la tunique de chaumeur et ses couleurs. J’ai rajouté pour finir le petit bandana de trappeur qui fait bien marchand (la sueur dans sur le front quand on crie toute la journée sur le marché tout ça) qu’on trouve au camp d’escarmouches, qui est une pièce très souvent portée, et pour cause !

Une tenue classique en somme, et plutôt abordable (sauf si vous ne faîtes pas Bingo, mais dans ce cas-là, je vous maudis jusqu’à la 14e génération).

Hobbitement vôtre,

~ Prunaprismia


  • Tête : Bandana de trappeur – Pnj “ornementations” du camp d’escarmouches.
  • Épaules : Épaulières de cérémonie des sept étoiles – Set léger d’Annuminas auprès du pnj “ornementations” du camp d’escarmouches.
  • Torse : Tunique d’artisan chaumeur – Pnj “ornementations” du camp d’escarmouches.
  • Jambières : Pantalon de touriste – Récompense auprès de Bert Barteleur.
  • Pieds : Chaussures rembourrées – N’importe quelle paire de chaussures “basses”.
  • Dos : Sac à dos de Bert Barteleur – Vol (hihi) auprès de Bert Barteleur.

Le “tome du vieux cahin” est également une récompense de la balade de Bingo Bophin (je me répète pour ceux qui regardent seulement les images :p)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

0 thoughts on “Le marchand de Dale

  • merde , j’me disais “- ahhh un nain , ça va être cool”
    pis finalement , le problème c’est pas ses fringues , c’est qu’il a une tête de con…. pourtant pas compliqué d’lui faire des locks… (il partait pas gagnant le roukin) , par contre j’adore son sac à dos

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :