La gardienne du Temple Perdu

(non, ce n’est pas un reboot)

Je vous présente ce jour une parfaite petite tenue pour un gentil nelfe aux grandes oreilles qui a de beaux cheveux et qui sent bon. J’en profite pour faire un petit aparté, hum hum. Je ne sais si vous avez remarqué le petit menu accessible quand on clique en haut à droite de la page principale du blog. Si oui, bravo ! Si non, bin… un petit Celebrimbor abîmé pour vous ! Bref, j’y ai classé les tenues par tendances, et non par race/sexe. En effet, je trouve ça dommage de restreindre les tenues comme ça, je préfère me dire que les gens viennent ici pour trouver des idées, et il m’arrive fréquemment de me rendre compte que certaines tenues iraient à merveille avec une autre race que celle d’origine. Donc voilà, ne vous sentez surtout pas bloqué sur ce plan là.

DONC, j’ai une elfe. Et fatalement, j’ai eu envie de lui faire LA tenue archi classique de rôdeuse elfique sombre et magnifique et mystérieuse et tout le tralala (ai-je dit Legolas ?). Rien de bien original me direz-vous, et là j’avoue, je ne vous contredirai pas hehe. MAIS l’avantage de cette tenue est qu’elle est accessible facilement, au camp d’escarmouches comme d’habitude 🙂

Et là, encore une fois, le Grand Maître de l’Escaladologie Yao a eu la bonté d’âme de me guider jusqu’aux hauteurs du Temple Perdu, pauvre rampante que je suis. En effet, je trouvais cette zone intéressante pour y mettre en scène ma rôdeuse, histoire de changer un peu des elfes dans les forêts (mais je ferai quand même un prochain article sur une elfe dans une forêt). J’imagine la pauvresse seule dans les ruines désolées, protégeant ce qu’il reste de sa mémoire aux intrus et aux pilleurs, vivant de ses souvenirs et de son chagrin.

lotroclient 2016-03-17 18-39-16-97
*vous tend un mouchoir*

Mais revenons à notre sujet essentiel, les fringues ! Je voulais une tenue dans les tons rouille/ocre brun, avec dans l’idée un vêtement de base foncé, mais qui avec les années et le soleil se serait décoloré. J’ai trouvé mon bonheur à Fondcombe, au vendeur d’armures légères du marché, pour quelques pièces d’argent. Si vous aimez les équipements à inspiration elfique, je vous conseille d’aller y faire un tour, vous trouverez du choix pour pas grand chose. La chemise que j’y ai pris se décline en trois versions, sans manches, aux coudes et manches longues (ici).

Une grande partie du reste de la tenue provient du camp d’escarmouches. Au pnj “classique”, j’ai pris un des pantalon du set léger de Dol Guldur, pièce que je réutilise souvent, et beaucoup sur mon elfe. Il est sobre et sans fioriture, et la teinture passe très bien sur lui. Les bottes viennent d’un craft tailleur malledhrim, mais si vous n’avez pas de tailleur ou bien pas assez de réputation pour avoir accès à la recette, vous trouverez de nombreuses bottes y ressemblant dans le set de Barad Guldur du camp d’escarmouches.

Pour les gants, j’ai utilisé une de mes pièces favorites également, les gants de cambrioleur du set d’Harndirion. Je les avais déjà présentés avec ma hobbite, mais ces gants sont vraiment parfait pour une tenue de rôdeur/aventurier, avec leur petit poignard qui ne demande qu’à tailler de la barbe…

Je finis par les pièces les plus compliquées à obtenir… Il en faut toujours hehe sinon ce serait trop facile ! Mais pas de panique, ce n’est pas la mer à boire. La cagoule et les épaulières viennent du set Erebor du camp d’escarmouches, set uniquement obtenables (même en violet), si on a validé les 3 raids, au moins en T1. Il faut donc fatalement avoir l’extension des Cavaliers du Rohan, et valider la Fuite vers le Mont Solitaire, la Bataille d’Erebor et les Flammes de Smaug. Par contre, en T1 ils sont très faciles, il suffit juste d’être organisé. De plus, il s’en lance de temps en temps sur le /monde. Donc, cette magnifique cagoule très “Assassin’s Creed” vient du set cambrioleur, et les épaulières -qui vont particulièrement bien aux archers- du set mds.

Je finis par LA pièce la plus compliquée hehe, qui l’eut cru ? Mais pourtant si, ce carquois est extrêmement rare. Je sais qu’on peut le looter dans certains coffres de festival, mais je ne l’ai jamais vu en jeu, c’est un ami qui me l’a prêté pour que je m’empresse de le mettre en garde-robe. Il y a de nombreux carquois disponibles en jeu, mais je trouve celui-ci le plus intéressant de tous par sa simplicité (et surtout sa partie cuir qu’on ne peut pas teindre). Sinon, un autre carquois ferait tout aussi bien l’affaire, et qui sait, peut-être serez-vous un heureux veinard au prochain festival ?!

Hobbitement vôtre,

~ Prunaprismia

lotroclient 2016-03-17 17-03-34-13
Merci Maître !

  • Tête : Casque du poignard d’Erebor – Set cambi (pnj “armures intermédiaires” au camp d’escarmouches).
  • Épaules : Protections d’épaules de l’ami des animaux d’Erebord – Set MdS Erebor (pnj “armures légères” au camp d’escarmouches).
  • Torse : Veste rigide – Vendeur d’armures légères à Fondcombe.
  • Jambières : Pantalon du Gardien du savoir – Set MdS Barad Guldur (pnj “classique” du camp d’escarmouches).
  • Mains : Secret inférieur des gantelets de l’ouest – Set cambrioleur (pnj “intendant des novices” à Harndirion/Enedwaoth).
  • Pieds : Chaussures de l’illumination des Tawarwaith – Craft tailleur suprême (recette de réputation de la Malledhrim).
  • Dos : Beau carquois – MYSTÈRE !!

(NB : Les épées sont également issues du craft Malledhrim, mais elles se trouvent aussi en Eregion, en récompense d’une quête démarrant lorsqu’on tue des vers en dessous de Gwingris.)

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

0 thoughts on “La gardienne du Temple Perdu

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :